Support Team

Jeannot

Jeannot

Nach einigen Umwegen über Klavier, Saxophon und Gitarre hat sich die Perkussion 2011 für mich als Lebenpuls bestätigt. Rückblickend ist schwer zu differenzieren ob es meine Neugier an afrokubanischen, orientalischen und indischen Rhythmen war, die mich zu entsprechenden interessanten Instrumenten geführt haben oder umgekehrt.

Klar ist, jede Berührung und Auseinandersetzung mit dieser Art von Musik steigerte mein Bedürfnis und Wunsch diese Rhythmen im Austausch, Einklang, Beziehung, also in der Gruppe zu „erleben“, zu erlernen und zu vermitteln. Mehrere intensive Workshops und Ausbildungsseminare, wie z.B. bei Arthur Hull zum Drum Facilitator, erweiterten meine theoretischen und praktischen Fähigkeiten. Sie ermutigten und begeisterten mich dazu, Musik mit allen Generationen und den verschiedensten Kulturen zu initiieren…

„Music is the language of the soul; and for two people of different nations or races to unite, there is no better means than music“ Hazrat Inayat Khan

Das Universum des Rhythmus und der Klänge sprengt alle soziale Barrieren. Das Erlernen der oft uralten, ursprünglichen Sprache der Instrumente, wie Katamo, Kalimba oder Amadinda verband für mich zusätzlich den Rhythmus der Klänge mit dem Rhythmus der Bewegungen. In Live-Auftritten begleite ich verschiedenste Formationen & Stilrichtungen und unterstütze Menschen auf Klangreisen und in Yogasessions.

Mit dem Bau der ersten eigenen Amadindas im Jahr 2015 verstärkte sich meine Sensibilität für dieses Instrument aus Uganda und dessen Klangbild.
Diese unbeschreibliche Herausforderung des „Zusammenspiels“, des sich Ergänzens von Klang und Stille, des Zusammenerleben und gestalten von „Rhythmus“ – diese musikalische Partnerschaft sind faszinierend!

 

Kiya

Kiya

En tant que docteur en médecine, je suis bien contente de n’avoir qu’un seul coeur qui batte dans ma poitrine!

La mort de ma mère éveilla tôt dans ma vie le feu de ma quête spirituelle.

En parallèle à mes études de médecine à Bordeaux, je suivais une formation en Sophrologie (techniques de relaxation), puis, des études en médecine ayurvédique et en sexologie à Paris.

Ma soif n’était pas assouvie. Je savais qu’il devait y avoir plus encore à découvrir. J’ai ressenti l’appel de l’Inde.

Mon premier stop a été à la commune internationale d’Osho à Poona où j’ai vécu au cours des dix années suivantes. Dans ce havre de paix, j’ai pu profondément plonger dans l’exploration de mon monde intérieur.

Formée en Tantra et en Co-dépendance, je suis devenue intime avec le monde des émotions, les dynamiques relationnelles, et les outils de communication. J’ai travaillé avec des individus, des couples et des groupes pendant de nombreuses années. L’intégration de ce travail thérapeutique se faisant toujours grâce à la combinaison avec la célébration, la créativité (théatre, dance, chant, musique) et la méditation.

Ensuite, en la présence de John de Ruiter, un enseignant spirituel basé au Canada, mes yeux et mes mains se sont ouvertes. C’est à ce moment là que le massage s’est imposé à moi! Et, j’ai “suivi” mes mains pendant environ deux ans, en donnant des massages holistiques et intuitifs. Je me suis ensuite spécialisée dans la pratique de l’Ayurvédique Yoga Massage en Inde.

J’étais prête à embrasser mes racines, et je suis revenue m’installer en France, à Biarritz, où je partage à travers qui je suis et à travers mon travail de thérapeute psycho-corporel tout ce que j’ai appris au cours de mon “voyage”.

En rencontrant Veetkam, je suis rentrée dans le monde de la percussion. J’ai commençé à jouer du djembé et des doundouns. Je suis également devenue facilitatrice pour cercles de percussions.

Pour moi, jouer du tambour est une façon à la fois puissante et ludique de rester dans mon centre, tout en m’accordant avec l’autre, pour finalement me fondre avec tous dans Le Rythme de Vie.

Kiya (Fabienne Ducoudré)